Freelances : 3 erreurs qui vous empêchent d'avoir plus de clients

Les pièges par lesquels tous les freelance passent, mais qu'il faut absolument éviter

Bonjour,

Merci aux 30 nouveaux/nouvelles CoolGuys et CoolGirls de cette semaine de nous avoir rejoints. Vous êtes désormais 1672 !

Temps de lecture : 6 minutes.


Être freelance, ça n'est pas toujours un jeu d'enfant. Parfois on a de superbes perspectives :

  • Plus de liberté

  • De temps libre

  • De meilleurs revenus

Bref, un sentiment d'indépendance assez fort… Et très plaisant.

Mais souvent, c'est tout l'inverse qu'on vit au quotidien.

Si on n'a pas de client, on commence à se sentir seul, à perdre confiance en soi et à remettre beaucoup de choses en question :

  • Est-ce que je vais vraiment réussir à trouver de la stabilité ?

  • Combien de temps vais-je tenir si je ne trouve pas d'autres clients rapidement ?

  • Est-ce que je suis assez "bon" dans ce que je fais ? Et si je n’étais pas légitime ?

On peut même penser à revenir en arrière : au salariat. Ça permet plus de stabilité, de monter en compétence, de créer un réseau, etc.

Pourtant, de notre expérience, et des (nombreuses) discussions qu'on a eues avec vous, ceux qui ont le plus de mal à faire décoller leurs carrières de freelance ne sont pas ceux qui ont le moins de talent, ou qui n'ont pas de compétences.

Aujourd'hui, je pense que c'est rare de juste être « mauvais ».

Sur le web, tout peut s'apprendre. Aussi bien avec des ressources gratuites que payantes.

Alors, qu'est-ce qui fait vraiment la différence ? Pourquoi certains freelances moins talentueux, expérimentés ou « forts » s'en sortent mieux que vous ?

C'est ce qu'on va voir dans cette édition : les 3 erreurs que tous les freelances font (et par lesquelles nous sommes nous aussi passés) qu'il faut à tout prix éviter si on veut se créer une carrière stable, et rentable.

Bonne lecture !


🎯 Erreur n°1 : Ne pas se spécialiser et ne pas avoir de compétence profonde précise

Imaginons que vous êtes dans cette situation : vous touchez un peu à tout en freelance. Vous faites des sites web, un peu de graphisme, du référencement de temps en temps…

  • Vous n'avez pas une mission type qui revient. Ex: du SEO

  • Ni de client type : disons des garages automobiles, qui vendent des voitures

Maintenant, imaginons qu'on a un garage automobile qui cherche à mieux se faire référencer. Vous êtes chauds ?

OK : vous préparez votre pitch, dites que vous pouvez tout à fait vous occuper du SEO, et aussi du site, puis pourquoi pas du logo… Ça paraît pas mal dit comme ça, n'est-ce pas ?

Face à vous, il y a un/une freelance qui :

  1. Est spécialisé(e) en SEO, et ne fait que ça

  2. Et a uniquement des clients dans l'automobile !

→ Que va penser le client, à votre avis ? Naturellement, il va préférer quelqu'un qui est expert dans son domaine, et qui répond uniquement à son besoin : être référencé.

C'est super important de comprendre ça. D'ailleurs, cette logique s'applique même si vous êtes meilleur que la personne qui fait uniquement du SEO dans l'automobile.

Être trop large vous dévalorisera dans tous les cas, et donnera un effet "cheap" à votre offre.

Il est beaucoup plus facile de se vendre en tant qu'expert : dans un domaine, et pour un certain type de client uniquement.

« Il vaut mieux une activité qui plafonne à 2000€/mois plutôt qu'une activité qui ne décolle pas du tout. »


📢 Erreur n°2 : ne pas se rendre visible, et rester dans son coin

On l'a vu, être meilleur ne sert à rien si vous n'avez pas le bon placement.

Même chose pour votre visibilité : être meilleur vous sera complètement inutile si personne ne vous connaît.

Des milliers d'entreprises qui avaient d'excellentes idées/produits sont mortes parce qu'elles n'avaient aucun client. Parce qu'elles n’étaient pas visibles.

Eh bien, c'est la même chose pour votre carrière de freelance.

Il faut prendre ça comme une tâche à part entière. Ça fait partie de votre job :

  • D'être présent sur LinkedIn, de partager votre travail

  • D'avoir un site, ou un moyen facile de vous contacter

  • De contacter vous-même des gens régulièrement en parlant de votre activité

  • De prospecter (pourquoi pas)

  • De rentrer dans des communautés de freelance, et de faire des échanges de bons procédés.
    Ex: vous avez un pote qui fait du design, vous lui partagerez toutes les missions dont vous entendez parler en design. Et vice versa !

Vous ne pouvez pas attendre que ça tombe du ciel.


🤝 Erreur n°3 : négliger la partie vente/communication

Et se reposer sur ses « hard skills »

Vos compétences profondes ne sont pas suffisantes pour vous vendre. Une grosse partie du freelancing, c'est : savoir se vendre.

D'ailleurs, 80% de votre vente va se faire à l'oral : lors des premiers calls/rendez-vous que vous avez avec le client.

Les premiers contacts, les premières discussions, le feeling sont cruciaux.

Il faut lui montrer que vous comprenez ses problématiques, que vous allez bien vous adapter à lui. Vendre votre solution.

C'est beaucoup une question de valeur perçue.

Pour avoir des revenus confortables (et stables) une relation de confiance doit s'installer entre vous et votre client.

Là aussi, c'est à vous de le rassurer, de lui montrer que vous êtes un expert, que vous maîtrisez la situation et que vous voulez avancer avec lui (sur le long terme).

Je comprends que c'est pas facile, que ce n'est pas votre truc. Peut-être.

Mais bonne nouvelle, tout ça, ça se travaille ! Vous pourrez apprendre et progresser dans ce domaine (dès que vous considérerez ça comme l'une de vos tâches).


Toutes ces erreurs, on les a nous-mêmes faites, avant de voir nos revenus exploser.

C'est assez déroutant à quel point ces éléments peuvent faire des différences énormes sur nos carrières : nos revenus, notre stabilité, et au final, notre bonheur quoi.

Ce sont des problèmes/questions qui sont énormément revenus lorsqu'on a échangé avec vous ces derniers mois.

Donc, on a décidé de réunir tout ça dans une nouvelle formation.

Apprenez à vous construire une carrière de freelance stable et rentable :

On vous donne un plan d'action pour développer votre carrière de freelance.

Que vous soyez débutants, ou déjà avec quelques missions, vous y verrez notamment :

  • Se lancer et trouver ses premiers clients (faire un pas en arrière pour bien se positionner)

    • Quelle offre proposer, et comment la choisir

  • Les 3 manières les plus efficaces pour se rendre visible (il faut en choisir au moins une)

  • Comment se créer et entretenir son réseau pour avoir des références

  • Développer et stabiliser son activité :

    • Fidélisez vos clients

    • Augmenter ses prix fréquemment

    • Les 3 réflexes à avoir pour stabiliser ses revenus

  • Trouver de nouveaux clients/missions automatiquement

On a même créé un module bonus, pour ceux qui veulent aller plus loin et scaler leur activité de freelance : détacher leur temps de leurs revenus.

Parce qu'on pense vraiment que cette formation peut vous aider à atteindre ce niveau.

Si ça vous intéresse, vous pouvez accéder à la formation juste en dessous. Pour le lancement, elle est disponible à -50% jusqu'à lundi prochain, 23h59.

En savoir plus sur la formation

Autrement dit, vous allez la rembourser en même pas une mission. 😉🎁

On se retrouve de l'autre côté !


C'est tout pour aujourd'hui !

N'hésitez pas à nous faire vos retours :

  • à nous dire si vous avez testé les méthodes/concepts et les outils

  • à nous dire ce que l'on peut améliorer

Pour cela vous pouvez nous contacter en répondant directement à cet e-mail ou dans l'espace commentaire de l'édition :

Si vous avez aimé cette édition, faites-le nous savoir en lâchant un petit like 😎 :

Enfin, vous pouvez partager cette newsletter avec quelqu'un que ça aiderait. C'est ce qui nous permet de grandir et de vous proposer toujours plus de contenus comme celui-ci.

On vous remercie d'avance.

À dimanche prochain ! Antoine & Victor


Références et liens :

Tout CoolGuys

Outils :